ban
ban ban

Pour ne louper aucune actu, aime la page Rapelite

Rapelite sur Facebook

ban
Array

ActualitÉs à la une

Dosseh à Bassem : « Arrête de mal parler des noirs dans tes vidéos, y a plein de dérapages verbaux à chaque fois »

Dosseh - Bassem

Dosseh – Bassem

Après la réaction d’ Ousmane Badara (Alpha 5.20) sur les propos de Bassem le rappeur Dosseh a également réagi via un post partagé sur sa page Facebook. Proche de Booba, le rappeur d’Orléans ne cite à aucun moment le rappeur de Boulogne mais s’attarde sur les déclarations du blogueur. Dans les deux premiers points de son communiqué Dosseh commence par concéder que l’emploi du mot « beurette » peut effectivement ne pas plaire à un maghrébin. Apercevoir une femme maghrébine dans des clips et dans des tenues et des positions provocantes également . Question de « sensibilité ». Il conçoit cet état de fait et le comprend.

 

Toutefois, à l’instar d’Ousmane Badara, selon Dosseh le bât blesse lorsque « tout et n’importe quoi se mélange ». En soi lorsque « un racisme clair, net, flagrant » est couvert pas une « revendication légitime ». Pour Dosseh, le blogueur est tout simplement raciste, Dans le cas contraire, «  il s’adresserait aux femmes de sa communauté que ses propos visent, en essayant de leur expliquer qu’elles ne devraient pas avoir tels ou tels comportements, que ça peut nuire à leur image, que ça les affiche.»

Bassem

Bassem

Au lieu de ça , le blogueur ne ferait que cibler les noirs en général ce qui aurait pour conséquence de donner « l’impression que TOUTE maghrébine qui est en couple avec un noir, est AUTOMATIQUEMENT une « beurette / Pute à K’hel ». » Après avoir défendu les couples mixtes qui ne se sont pas tous forcément « formés dans une chicha entre 2 séances de twerk sur de l’afro-trap », Dosseh accuse le blogueur d’attiser et d’entretenir la haine entre les communautés en mélangeant plusieurs sujets, en s’exprimant sur « (sa) communauté » dans des termes irrespectueux et en effectuant de nombreux raccourcis dans ses vidéos.

 

Le rappeur d’Orléans se montre intransigeant et s’adresse à Bassem : « Arrête de mal parler des noirs dans tes vidéos, y a plein de dérapages verbaux à chaque fois. On dit rien mais c’est pas qu’on ne voit pas, ni qu’on a peur, c’est juste qu’on ne veut pas attiser des mauvaises choses » explique Dosseh. Il rajoute en conclusion : « Parle à ta communauté, éveille ta communauté, pleure pour ta communauté c’est tout à ton honneur, mais modère tes paroles quand tu parles des nôtres. » Tout en prenant le soin d’ajouter  : «  Et je dis la même chose aux renois qui font pareil dans le sens inverse, y a des mauvais chez tout le monde.»

 

Ainsi, les propos de Bassem qui pour certains n’étaient que des vues d’esprit d’un blogueur véhément et excentrique finissent par faire réagir. De nombreux internautes commencent à être agacés par l’impunité dans laquelle il pense pouvoir s’exprimer. D’autres au contraire, le soutiennent avec vigueur ce qui tend à prouver que ses pensées ne sont pas juste des positions isolées. Son opposition avec Booba finit même par passer au second plan du débat. Pour l’heure le blogueur n’a pas réagi à aux déclarations d’Ousmane Badara et de Dosseh.

 

Le communiqué intégral de Dosseh :

Depuis plusieurs jours, voire plusieurs semaines, j’observe un peu via les réseaux sociaux cette polémique autour de…

Posté par Dosseh sur dimanche 27 mars 2016

Comments

comments

D'autres actualités à découvrir...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>