ban
ban ban

Pour ne louper aucune actu, aime la page Rapelite

Rapelite sur Facebook

ban
Array

ActualitÉs à la une

Booba : «Je n’ai rien contre Joke (…) c’est un dommage collatéral»

Booba - Les Inrocks /Jeffery Salter

Booba

Dans une interview accordée à la radio Le Mouv’, Booba est revenu sur les propos qu’il avait tenu au sujet de Joke dans un entretien avec les Inrocks publié en mars dernier. Le rappeur du 92 avait eu des mots très durs envers le jeune montpelliérain .

 

«C’est un mec qui veut être mais qui n’est pas. Il a le style, le look, les punchlines mais il n’a pas de voix, pas vraiment de flow et il ne sait pas choisir ses sons. Son univers musical n’est pas du tout cohérent. Entre Montpellier, Kyoto et Tokyo, il ne sait plus où il se trouve. C’est “monsieur je ne vends pas d’album mais je continue quand même”. Je n’aurais jamais osé poursuivre le rap à sa place» avait-il lâché.

Joke

Joke

 

Des propos qui avaient suscité l’incompréhension de bon nombre d’observateurs et de fans de rap. Il est vrai qu’en 2013, sur la radio SUN 101.5, le duc de Boulogne semblait avoir un avis plutôt positif sur Joke, «J’ai écouté, c’est pas mal, mais ça m’impressionne pas encore. Mais il a un truc, j’aime bien(…) mais moi, tant que t’as pas de classiques…», confiait-il. Par ailleurs, Joke n’avait pas répondu au lynchage médiatique de début mars, préférant se murer dans le silence.

 

 

Aujourd’hui, Booba est revenu sur ses déclarations et semble regretter ses propos sur les ondes du Mouv’. «J’ai même pas fais exprès. Il y en a qu’un ou c’était vraiment pas voulu c’est un dommage collatéral, c’est Joke. J’ai rien contre Joke. On était assis à une terrasse de café pendant 3 heures et on discutait, discutait, discutait (…) donc c’est arrivé dans un contexte d’où j’expliquais un truc, il (ndlr : le journaliste) a du me chauffer» commence Booba.

 

 

Puis, il précise le sens réel de ses mots, en critiquant le fait de mettre sur un piédestal des rappeurs qui buzz mais qui n’ont pas de gros succès commercial par la suite, «Faut arrêter de dire que les mecs sont là ou là (…) maintenant tu vends 5000 maintenant ça y est t’as réussi», considère Kopp.

 

Le lien de l’interview, passage à 5min45 : http://www.mouv.fr/player/reecouter?play=193862

Comments

comments

D'autres actualités à découvrir...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>