ban
ban ban

Pour ne louper aucune actu, aime la page Rapelite

Rapelite sur Facebook

ban
Array

ActualitÉs à la une

ScHoolboy Q : « Ce n’est pas dur de travailler avec Kanye West, c’est un génie »

SCHOOLBOY Q

Le 8 juillet dernier ScHoolboy Q sortait son album BLANK FACE LP. A cette occasion nous sommes partis à sa rencontre à Londres. Une interview qui permet de plus cerner le projet mais aussi l’artiste, à travers des questions plus légères. Sur cet album il a préféré laissé les intervenants qui l’entouraient apporter leur touche de créativité pour cesser de « vouloir tout contrôler ».

 

 

ScHoolboy Q nous parle de sa collaboration avec Kanye West sur le titre THat Part. Un featuring facilité par le fait que les deux hommes ont cette même envie constante de créer. « Ce n’est pas dur de travailler avec Kanye West, c’est un génie »  nous dit  ScHoolboy Q dithyrambique sur son invité.

 

 

Membre du groupe Black Hippy,  ScHoolboy Q  nous en dit plus sur l’équipe qu’il forme avec  Kendrick LamarAb-Soul, Jay Rock. « Quand tu penses « black  » les gens ont tendance à penser mal mais ce n’est pas le mal … c’est une liberté de penser, de parler, de l’art » explique le rappeur.

 

 

Pour aller plus loin dans la découverte de son album, vous pouvez parcourir la review réalisée par Rapelite.com sous le lecteur vidéo.

 

 

REVIEW

2 années après avoir sorti « Oxymoron », ScHoolboy Q revient avec son quatrième album « Blank Face LP » attendu impatiemment par tout les fans du rappeurs californien.

 ScHoolboy Q

2 années à écumer les scènes internationales ont permis à l’artiste de cuisiner cette oeuvre musicale si particulière que nous allons vous expliquez morceau par morceau dans la suite de cette article.
 

 

Alors installez vous, lancer cet album, et accompagnez-nous dans les ruelles de Los Angeles !

 

 
Torch : L’album s’ouvre sur une instrumentale de Nez&Rio aux sonorités rock avec une ligne de basse et une guitare électrique à faire pâlir Metallica. ScHoolboy Q nous invite à voir le monde à travers ses yeux,  une introduction à son ancienne vie de gangster entre les chants étranglés d’Anderson Paak.
 

 

Swizz-Beatz

Swizz Beatz


 

 

Lord Have Mercy : Pour ce deuxième morceau, on retrouve Swizz Beatz aux manettes pour 1min44 de prière. En effet, Q nous raconte ses délits commis avec son gang (Hoover Crips) tout en demandant constamment le pardon au Créateur. Lui ouvrira-t-il les portes du Paradis ?
 

 

SCHOOLBOY Q KANYE

Kanye West


 

 

THat Part : Cette musique, c’est tout simplement le récit d’une longue balade en McLaren que ScHoolboy Q apprécie tellement !  Quelque chose qu’il ne pouvait pas se permettre avant d’avoir réussi dans la musique. Le rappeur californien nous raconte ses changements de files à toute allure pendant que Kanye West se pose en tant que légende faisant tourner la tête de tout le monde. En particulier celles des paparazzi !
 

 
Voit-il Q le rejoindre au même rang ? Sûrement vu la spéciale dédicace à TDE que le génie musical crie à la fin du morceau.

 

 

Ronald Reagan

Ronald Reagan


 

 

Groovy Tony/Eddie Kane :  Dans une ambiance sombre, Q nous raconte son passé de gangster en multipliant les rimes aiguisées et millimétrées. Jadakiss, lui, vient rapper sa force à n’avoir aucune empathie quand il s’agit de business. Sa voix semblant tout droit sortie des ténèbres.

 

 

Dans la deuxième partie de ce morceau, l’instrumentale devient plus soul mais garde le même rythme. ScHoolboy Q référence le personnage Eddie Kane, un chanteur de soul tombé dans la drogue mais qui réussi sa vie. Un constat de sa réussite malgré les professeurs qui le rabaissaient.Il y remercie également Ronald Reagan (ndlr: ancien président des USA) d’avoir laissé entrer la cocaïne dans le ghetto. Il lui a permis de faire son argent. Un mal pour un bien.

 

 

Kno Ya Wrong : On reconnaît dès les premières secondes la patte de The Alchemist. Gros piano, beat East Side, rien de mieux pour écouter l’histoire de Q qui se demande « qui était là pour lui avant de percer ? »

 

 

Les gratteurs, les hypocrites, les faux amis, voilà à quoi il devra faire face désormais.
 

 
L’instrumentale change (gros sample de Kool And The Gang au passage) et on retrouve Lance Skiiiwalker et Q chanter leur amour pour la monnaie. Personnifié en une femme magnifique, l’argent est au moins quelque chose qui ne leur fera jamais faux bond.

 

 

Vince Staples

Vince Staples


 

 

Ride out : Un story telling de deux Crips, décrivant avec des paroles agressives et crues la violence et la drogue des quartiers chauds de Los Angeles. L’instrumentale de Sounwave nous plongeant au coeur de Long Beach (Vince Staples) et South Central (Schoolboy Q).

 

 

Whateva U Want : Tae Beast concote là une instrumentale sonnant comme DJ Quik qui se serait mis à la guitare électrique et l’électro. Une sorte de « Hell Of A Night 2 » où Q promet à la femme qu’il désire de lui donner tout ce qu’elle souhaite…le temps d’une nuit.

 

 

Malcom X

Malcolm X

 

 

By Any Means : Ici, ScHoolboy Q et Kendrick Lamar s’opposent aux codes du rap US en réinterprétant le message de Malcolm X « by any means ». La violence, le proxénétisme et le trafic de drogue sont vraiment justifiées au nom de « obtenir ce que tu veux et par n’importe quel moyens ? ». Cardo les soutient parfaitement avec son instrumentale planante venue tout droit d’une autre galaxie.

 

 

Dope Dealer : Un morceau trap minimaliste produite par Metro Boomin et Soutside, où Q et E-40 nous racontent leur vie de gangster. On pourrait entendre la voix d’A$AP Rocky.

 

 

JoHn Muir : Sur un sample soul de Jay-Z (merci Sounwave encore une fois),  le rappeur californien fait le récit de ses premiers larcins à l’époque où il était au collège John Muir.

Big Body : Q, Dogg Pound (Kurupt et Daz Dillinger) sur une instru « Daz Dilligienne » de Tyler The Creator, on se croit revenu à l’époque dorée de la G-Funk ! Barbecue, verdure, alcool et femmes, on peut y voir un passage de torche réussi.

 

 

Neva Change : ScHoolboy Q envoie une lettre aux « niggaz » restés au quartier mais qui ne font pas en sorte de réussir. Ils le jalousent au lieu d’avancer et faire mieux.

SZA timbre cette lettre à merveille de sa voix plus magnifique que jamais sur une instrumentale pleine d’espoir de DJ Dahi. Gangsta Lead west coast de principe.

 

 

Str8 Ballin : Q rappe sa manière de rester vrai malgré sa popularité, sur une instrumentale de Nez&Rio constitué d’un violon résonnant sur un beat percutant et froid. Les cris de Q ajoutent une ambiance ténébreuse à l’ensemble.

 

 

Black THougHts : Un récit de la vie à Los Angeles vu par un ScHoolboy Q encore enfant. La misère, la violence, le racisme, la prostitution, il rêve que tout cela cesse sur une instrumentale calme de Willie B.

 

 

Anderson Paak

Anderson Paak


 

 

Blank Face : Le morceau expliquant enfin clairement le thème de l’album. Sur un gospel, Anderson Paak et Q expliquent qu’avant 25 ans on ne voit pas le monde tel qu’il est vraiment.
 

 

Sa complexité est telle que même après 25 ans il faut toujours continuer de s’élever spirituellement. Subir le Monde sans se poser de questions, voilà ce qu’est la « Blank Face ».
 

 

MIGUEL

Miguel


 

 
Overtime : Q et Miguel.. Qui l’eut cru ? Un son planant et rythmé sur les couplets de Q qui va faire bouger pas mal de clubs parisiens et internationaux cet été.
 

 
La 1ere production de Kendrick Lamar (qui fait aussi des voix additionnelles) accompagné du génie de Cardo.
 

 
La chanteuse Justine Skye clôture ce son de sa voix apaisante pour accompagner l’auditeur vers la fin de soirée.

 

 

Tookie Knows II : Encore Nez&Rio pour une instrumentale nonchalante, puant les ruelles sombres de la cité des anges. Q, Traffic et TF (ses deux potes inséparables) rappent leur amour pour le gang et que rien ne pourra les empêcher de vivre et mourir pour celui ci. Ce morceau clôture parfaitement cet album.
 

 
 

Review par Dila

Comments

comments

D'autres actualités à découvrir...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>