ban
ban ban

ActualitÉs à la une

Jean-Pierre Seck : « Le featuring Rohff-Booba n’est pas sorti à cause d’une somme de 500€ »

Nouvelle Webserie créée par Rapelite.com appelée « Les Incontournables » . Vous avez parfois entendu ou lu leurs noms sans savoir qui se trouvait derrière ces appellations. Ce ne sont pas des rappeurs mais chacun dans leur domaine influence de par leurs choix, leurs fonctions le mouvement urbain. Directeurs artistiques, Programmateurs  de radio, Managers, Clippeurs, Beatmakers, Tourneurs, Producteurs : focus sur ces personnages de l’ombre. Ces acteurs clés du mouvement se livreront en exclusivité pour Rapelite.com. La saison 4 est consacrée à Jean-Pierre Seckcréateur du label 45 Scientific avec Ali, Booba et Geraldo.

Jean-Pierre Seck : « Le fea t Rohff-Booba n'est pas sorti à cause d'une somme de 500€ »

Jean-Pierre Seck : « Le fea t Rohff-Booba n’est pas sorti à cause d’une somme de 500€ »

Deuxième épisode de notre websérie Les Incontournables Saison 4 consacrée à Jean-Pierre Seck. Ce dernier accepte de revenir sur les problèmes qui sont survenus avec Booba et Escobar Macson à l’époque où ils étaient chez 45 Scientific mais aussi Black Kent lorsqu’il était signé chez All Made. Selon lui, les trois cas sont différents et pour celui d’Escobar il n’était déjà plus présent sur le label 45 Scientific. «Moi je m’entends bien avec Escobar encore aujourd’hui, j’ai même continué de faire des choses avec Escobar» confie Jean-Pierre .

 

 

 

En 2012,2013 le clash Rohff-Booba a défrayé la chronique. Selon le rappeur du 94, le froid entre les deux proviendrait de leur morceau commun qui n’est pas sorti à cause du 45 Scientific. Le label du 92 aurait demandé une forte avance et aurait voulu récupérer le titre Le Crime Paie auprès d’Hostile (ndlr : maison de disque de Rohff de l’époque). D’après Jean-Pierre, il n’y a jamais eu de «contre proposition» aux 3000 francs (ndlr:500€) proposés, jugés «trop faible» par le 45. De plus, Jean-Pierre Seck qui avait eu Rohff au téléphone après l’échec des négociations affirme qu’il n’y avait aucun froid qui s’était établi entre les deux rappeurs à cause de çà à l’époque.

 

 

Côté rap français , pour Jean-Pierre Seck la différence entre les vues que font certains artistes et les chiffres de ventes moyens qui suivent s’explique par le «manque d’ un travail de fond».  Il rajoute : «On voit de plus en plus de gens qui s’auto-proclament avoir fait des classiques etc et le fait de l’autoproclamer ne transforme pas d’un coup de baguette magique le morceau ou le clip en classique».

Comments

comments

D'autres actualités à découvrir...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>