ban
ban ban

Pour ne louper aucune actu, aime la page Rapelite

Rapelite sur Facebook

ban
Array

ActualitÉs à la une

Bassem commente l’annulation du showcase de Booba

Bassem vs Booba

Bassem vs Booba

Après les heurts qui ont éclaté vendredi soir devant le Red Room à l’intérieur et à l’extérieur de l’établissement le showcase de Booba a été annulé. L’appel à manifester du blogueur Bassem Braiki a donc été entendu. Ce dernier estime que Booba, à travers ses chansons, participe à l’amalgame entre la femme maghrébine « de valeurs » et les « beurettes » (ndlr : femmes maghrébines aux « mœurs jugées trop légères, à l’amour démesuré du maquillage et autres artifices cosmétiques » cf.Clique.tv. ), qu’il considère comme des « anomalies ». Samedi en fin de soirée, le blogueur a publié une nouvelle vidéo explicative sur le sujet.

 

Booba mis à l’amende d’après Bassem

Booba YARD Summer Club

Booba

Visiblement fier de l’action menée par ses soutiens devant le Red Room – lui ne pouvait être présent à cause d’un port de bracelet électronique – il déclare à l’attention de Booba : « (…)des vrais maghrébins que tu frustres avec tes chansons de bâtard, ils t’ont mis à l’amende ». Toutefois et contre toute attente, il explique : « Je tiens à m’excuser d’avoir insulté ta mère, je n’ai pas à insulter ta mère par rapport à ça. Ceci ne justifie pas cela malgré que t’es une grosse sal***. » En revanche si éventuellement, Booba devait se reproduire à Lyon, Bassem prévient : « Si tu ne fais pas une vidéo en t’expliquant sur tes agissements et si t’arrêtes pas de faire le gangster, tu viendras plus à Lyon. »

 

Concernant les heurts provoqués dans cette nuit Bassem minimise leur portée et félicite le comportement de ses supporters : « il n’y a pas eu de bagarre avec les forces de l’ordre, il n’y a pas eu de bagarre avec les gens de la boîte, il y a eu de toutes petites échauffourées mais l’essentiel a été respecté. Personne n’a fini en garde à vue, les mères n’ont pas pleuré. »

 

Bassem, raciste ou conservateur?

Bassem

Le blogueur Bassem

Dans son intervention Bassem tient à s’expliquer sur son rapport avec la communauté noire. Pour de nombreux internautes qui ont commenté ces différents posts ou son action de vendredi soir le blogueur est raciste au vu des propos parfois dénigrants qu’il tient. Pour d’autres, il est simplement communautaire et son « combat » est légitime.

 

Lui se qualifie de « conservateur ». Il s’adresse  longuement à ses « frères blacks » : « je ne suis pas raciste, je suis conservateur. Juste que vous vous avez une fierté comme nous on peut en avoir.  Ainsi, il illustre ses propos avec un exemple : si demain je suis un rappeur, je montre des filles, je dis ‘les niafou lever les mains’, ou si dans mes clips rien que j’traîne avec des filles blacks. Vous vous êtes des hommes d’honneur comme nous à la fin votre tête elle va exploser. Il conclut : On réagit pas pour les beurettes. On a bougé pour l’amalgame parce que à travers tes paroles de fils de chien c’est toutes les maghrébines.» Pas sûr que cela suffise à calmer ses opposants mais le blogueur se veut rassembleur « les renois ça a toujours été nos frères ».

 

Bassem s’en prend à Benash

BENASH

BENASH

En fin de vidéo, Bassem plutôt contenu jusque là retrouve sa véhémence habituelle et ses propos orduriers pour parler de Benash qui l’avait provoqué sur les réseaux sociaux avant la fameuse date du  25 mars.  Vindicatif, il annonce : « Benash, j’ai juré dès que je peux je vais venir te soulever à Boulogne-Billancourt. Moi qui boit pas je vais aller acheter un pack d’Heineken, je vais te faire asseoir dessus. »

 

 La vidéo en intégralité de Bassem

 

POUR ELIE YAFFA OULOULOU……POUR ELIE YAFFA OULOULOU…… REJOIGNEZ LA PAGE : https://www.facebook.com/chronic.2.bass.officiel

Posté par Chronic 2 Bass sur samedi 26 mars 2016

 

Dimanche en début d’après midi , une vidéo filmée avant le 25 mars a fait irruption sur la toile. Dans cette dernière le blogueur lyonnais converse avec un individu portant un sweat de marque Unkut. Celui servirait d’intermédiaire entre l’équipe de Booba et Bassem. Dans cette discussion, Bassem cherche à ce qu’une issue pacifique au conflit qui l’oppose à Booba soit trouvée. Afin que « personne ne perde la face » et que tout débordement soit évité.

 

Quoi qu’il en soit les réactions des internautes au sujet des propos de Bassem ne cessent de se multiplier : entre ses soutiens et ses détracteurs les messages sont parfois crus voir racistes des deux côtés. Et si au final, en voulant « défendre (son) honneur et (sa) communauté », Bassem provoquait l’inverse. Souffler sur les braises et attiser les tensions entres les communautés, mettant en exergue un autre sujet de fond, parfois tabou : le racisme entre maghrébins et la communauté noire.

 

Comments

comments

D'autres actualités à découvrir...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>