L'info de la semaine

Menu

Top actus

Nicki Minaj fustige l’appropriation culturelle dans le monde de la mode

Nicki Minaj

« L’appropriation culturelle est un concept universitaire originaire des États-Unis » d’après le site Wikipédia. Ce concept implique qu’ « une culture dite « dominante » s’attribuerait les éléments d’une autre culture et de ce fait constituerait une forme d’oppression et de spoliation à l’égard de cette population ». Sur les réseaux sociaux, de nombreux membres de la communauté noire estiment subir cette appropriation. Le débat est fréquemment relancé sur les réseaux sociaux lorsqu’une célébrité est accusée de s’approprier un style ou des éléments qui seraient liés à la communauté noire ou par extension aux codes du hip hop.

Dans le cadre de la Fashion Week de New York pour la saison Printemps-Ete 2018, cette semaine se déroulait le défilé de Philipp Plein, le styliste allemand. Pour la première fois, le hip hop était à l’honneur, le rappeur Future a livré une belle performance vêtu d’une doudoune assez large et métallisée. 21 Savage a défilé aux côtés de Teyana Taylor (ndlr : l’actrice du clip « Fade » de Kanye West) et du duo Rae Sremmurd, sans oublier les tops models actuels tels qu’Adrianna Lima notamment.

Seule ombre au tableau d’après Nicki Minaj présente à l’aftershow, le monde de la mode s’approprierait sans cesse les codes de la population noire américaine sans les mettre en avant. Nicki Minaj qui a l’habitude se s’exprimer sans fard, a capté l’attention de tous lors de la fête de l’après-défilé. Elle s’est exprimé en ces termes : « Merci Philipp Plein d’avoir inclus notre culture » avant d’enchaîner « des créateurs deviennent grands et très riches grâce à notre culture mais après on ne voit pas quelqu’un qui nous ressemble assis aux premiers rangs des défilés. Alors faites du bruit pour Philipp Plein ce soir ! »

 

On se souvient de la polémique à propos des tresses africaines de Kylie Jenner et même la chanteuse pop Katy Perry, qui avait du s’excuser publiquement en juin dernier, aux Etats-Unis pour avoir arboré une coiffure dite « afro ».

Avec ce défilé qui a célébré le hip hop, le créateur a sans doute brisé ce qu’on appelle le plafond de verre.

Autres actus