Array

ActualitÉs à la une

Accusé de faire le «marketing du djihadisme», Médine répond

Medine

Médine

Samedi 10 janvier, dans l’émission Entre les lignes présentée par Frédéric Haziza et diffusée sur LCP, le cas du rappeur Médine était abordé. La journaliste Anne Rosencher du journal Marianne était interrogée sur son article intitulé Les Sales voix du Djihad où elle citait une phrase du rappeur «Crucifions les laicars». Cette phrase est extraite du titre Don’t Laïk publié quelques jours avant l’attentat au journal Charlie Hebdo.

 

 

Le morceau Don’t Laïk

Dans ce morceau provocant Médine cherche, d’après lui «à rassembler». Dans le texte de description de la vidéo sur Youtube, il explique sa démarche : «(…) il est important de distinguer Laïcisme de Laïcité. Le Laïcisme est une version dévoyée de la laïcité. Ma critique s’adresse à cette dérive exclusive, qui se drape dans la notion d’égalité en stigmatisant le religieux. La Laïcité, qui je le rappelle est secourue dans ce morceau, semble être l’une des solutions au bien vivre ensemble quand elle est appliquée rigoureusement.» Plus loin, il précise qu’aucune communauté n’est visée. Agnostiques, athées et catholiques ne seraient aucunement ses cibles, faire croire le contraire serait «malhonnête», selon Médine.

 

 

Les sales voix du Djihad

Anne Rosencher ne l’entend pas de cette oreille. Elle considère le clip comme un élément qui fait parti du «marketing du djihadisme» avec un «esthétique» qu’elle met en opposition avec «les vidéos bouts de ficelle d’Oussama Benladen». En outre, la journaliste pense qu’un débat dans le rap est nécessaire suite à l’attentat à Charlie Hebdo, étant donné que ce qui se passe dans le mouvement «a de vrais conséquences sur les jeunes». Elle fait notamment allusion au morceau qui accompagnait le film La Marche où Nekfeu rappait «Je réclame un autodafé (ndlr:  Destruction par le feu) pour ces chiens de Charlie Hebdo». Depuis, il s’est excusé pour ses propos , qui aujourd’hui, «résonnent dans (son) coeur avec regret».

 

 

La réponse de Médine

Sur sa page Facebook, Médine a répondu samedi soir aux propos de la journaliste. Selon lui, sa phrase est mal interprétée. Il évoque notamment, au-delà de l’influence des rappeurs, celle des journalistes dans la situation actuelle . «La Coulibalisation et la kouachisation des Bathiliy que nous sommes n’engendrera que plus d’incompréhension.» écrit-il. De plus, le rappeur dit qu’il a été contacté par Marianne avant la publication de ce papier mais que sa déclaration n’a pas été intégrée à l’article.

 

 

 

Le post de Médine en intégralité : 

Marianne et Freddy Haziza poursuivent leurs campagnes contre les démineurs que nous sommes. Voici une courte vidéo dont le manque d’argument n’a d’égale que la bêtise avec laquelle ils cherchent à désigner le rap. Et si on parlait de la responsabilité des journalistes et de leur rôle dans l’essentialisation de la banlieue, de l’islam avec les pires dérives sectaires… ou bien parlons de leur contribution à la normalisation des discours racistes et islamophobes… La Coulibalisation et la kouachisation des Bathiliy que nous sommes n’engendrera que plus d’incompréhension. 10 ans que je dénonce et combats ce que vous m’attribuez aujourd’hui… Si vous, chers abonnés, auditeurs, amis, sympathisants, vous soutenez, merci de mettre ces derniers face à leurs contradictions par les voix démocratiques de la non-violence en leur envoyant votre indignation via twitter et FB. Merci.

P.S : J’ai répondu au rédacteur en chef adjoint de Marianne qui m’avait contacté, mais il n’a pas trouvé utile de me rappeler et a préféré publier son article sans ma déclaration. Je ne tomberai pas dans la même attitude que Marianne en globalisant les journalistes, il reste bon nombre de professionnels de l’information qui ont fait de ce métier leur vocation. Nous comptons fortement sur ces derniers pour relever le niveau du journalisme d’opinion et d’investigation.

P.S 2 : Si débat dans le rap il doit y avoir, débat chez les romanciers et essayistes également !

‪#‎DontPanik‬ ‪#‎DontLaïk‬ ‪#‎Page32‬ ‪#‎AvecUnTshirtAvecUuuuuuuuunn‬‪#‎UnNouvelOpouce‬ ‪#‎Démineur‬

 

Le cliché de l’unité ?

Medine

Medine

Il y a une heure, sur sa page Facebook, Médine a posté un cliché capturé pendant le tournage du fameux clip Don’t Laïk , on l’y voit avec une figurante représentant Marianne. Le rappeur arbore un tshirt de la marque DEFEND  avec les symboles représentant les religions chrétienne, juive et musulmane. «Coexist» est écrit sous les symboles.

 

Médine accompagne son post d’un message ironique à l’attention de Frédéric Haziza et Anne Rosencher  : «Sur le tournage de « DON’T LAÏK » avec la VRAIE MARIANNE, pas le papier toilette dans les kiosques cette semaine. Au passage est-ce que @ARosencher @frhaz & @marianne2fr apparentent ce t-shirt à l’esthétisme du Jihad ? merci d’envoyer vos réponses à ouetiezvousdepuis10ans@gmail.com».

Comments

comments

D'autres actualités à découvrir...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>