Menu

Top actus

Orelsan une nouvelle fois devant la justice pour l’impact de ses textes envers les femmes

Orelsan une nouvelle fois devant la justice pour l'impact de ses textes envers les femmes

 

 

 

En 2012, Orelsan comparait déjà devant la justice pour le morceau Sale Pute, dénoncé comme étant une provocation au crime.

 

 

 

C’est donc devant le tribunal correctionnel de Paris que Orelsan a écopé d’une amende de 1000 euros après les plaintes de différentes associations féministes notamment pour les expressions « Les meufs c’est des putes » ou encore « Mais ferme ta gueule ou tu vas t’faire marie-trintigner ».

 

 

 

Qu’en pensez-vous ?

Autres actus