ban
ban ban

Pour ne louper aucune actu, aime la page Rapelite

Rapelite sur Facebook

ban
Array

ActualitÉs à la une

Jul : disque d’or en 3 jours les chiffres de ventes renversants de son album MY WORLD

Jul

Jul

 

 

Les chiffres officiels de ventes en première semaine d’exploitation du nouvel album de Jul MY WORLD, ont été rendus public. Autant dire que le mot renversant n’est pas exagéré. Son projet, sorti le 4 décembre dernier s’est vendu à environ 66 394 exemplaires tous formats confondus. Il a écoulé 16 683 copies via le format digital et 49 711 copies via le format physique. Il s’est placé numéro 1 du top digital et a vendu plus que Booba, Rohff, et Nekfeu sortis le même jour. Ce nouveau projet a été certifié disque d’or au bout de 3 jours avec 49 915 vendus en sortie de caisse. Incroyable !

 

 

Le rappeur marseillais continue son ascension dans l’industrie musicale, toujours en indépendant avec la bonne distribution de Musicast. La saga Jul n’est pas prête de s’achever sachant que le MC a déjà quelques albums de côté prêts à envahir les bacs. Un sans faute pour l’artiste dont tous les projets ont été certifiés au minimum disque d’or par le SNEP. A ce jour ses albums DANS MA PARANOÏA, JE TROUVE PAS LE SOMMEIL ( sortis en 2014) , JE TOURNE EN ROND (sorti en 2015) sont certifiés disque de platine. Sa mixtape LACRIZEOMIC  sortie en 2014 est elle certifiée disque d’or.

 

Jul

Jul

 

Jul transforme en or tout ce qu’il produit

 

Au delà des millions de vues que font chacun de ses clips, Jul transforme en succès commerciaux toutes ses sorties de projets. Le temps où certains observateurs regardaient avec scepticisme voir mépris le rappeur marseillais est bien révolu. Les mêmes qui pensaient avoir le monopole de la connaissance de la bonne musique, distribuant les bons points ou les mauvais points, comme des instituteurs d’école primaire, se trouvent contraints de prêter allégeance au Petit Prince de Marseille. Jul ne doit son succès qu’à son travail et à son travail effréné du terrain (ndlr : nombreuses prestations dans des établissements de nuits etc), le public l’a choisi et le fait perdurer.  Sa musique est populaire, ses textes racontent le quotidien, les peines, les doutes des gens normaux issus des quartiers ou pas. Qui ne sait pas déjà laisser entrainer par un de ses nombreux singles, au refrain efficace, en soirée ou en vacances ?

 

 

Même d’un point de vue visuel Jul mise sur la simplicité ce qu’il assume facilement : « Survêt de foot, je fais jamais l’mac ». Une façon de faire qui parle et plaît à son public, qui ne le voit pas comme un artiste inaccessible qui a pris le melon. Plutôt comme le pote du quartier simple, à l’écoute et sympathique avec qui partir en soirée pour se divertir. Malgré ses nombreux détracteurs Jul auteur, compositeur, interprète enfonce les portes de la réussite le tout en gardant la tête sur les épaules, loin des strass et paillettes que peuvent lui offrir sa position dans le milieu.  Jul sait pourquoi il rappe et surtout pour qui il rappe. « Rien à foutre d’eux tant que la rue m’valide » martèle-il dans son titre avec Alonzo. Ce dernier a toujours respecté le travail de Jul. D’autres anciens tels que Soprano et Booba avaient également exprimé leur respect envers Jul.

 

Jul

Jul

 

D’ailleurs, Booba avait prédit, dans une interview aux Inrocks, que Jul allait vendre bien plus que lui. Sincère, Kopp avait même déclaré aimer le travail de l’artiste au point de vouloir apparaître sur ce nouvel opus. Une collaboration qui n’a pas pu se faire faute de temps. Avec ce démarrage tonitruant, Jul rejoindra peut-être à terme le cercle très fermé des plus gros vendeurs de disques de rap français comme Black M, Soprano et pourquoi pas Maitre Gims.

 

 

Comments

comments

D'autres actualités à découvrir...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>