ban
ban ban

Pour ne louper aucune actu, aime la page Rapelite

Rapelite sur Facebook

ban
Array

ActualitÉs à la une

Gradur arnaqué par Chief Keef ou un jeu de mot sur la drogue mal interprété?

Gradur

Gradur

Lundi dernier l’album L’HOMME AU BOB de Gradur sortait dans les bacs. Le rappeur du 59 avait en plus de Migos le rappeur Chief Keef sur son album en featuring US. Au milieu de son couplet sur le morceau Bang Bang l’artiste US rappe avec sa nonchalance habituelle «He got 10 bands for 8 bars, yeah I’m Tennessee». Sur la toile des internautes ont traduit cette phase, en expliquant que le rappeur US se vantait d’avoir arnaqué Gradur en prenant 10 000 dollars pour ce couplet de 8 mesures. Une traduction qui serait erronée d’après la maison de disque du rappeur français et les proches de Chief Keef.

 

 

 

He got 10 bands for 8 bars, yeah I’m Tennessee 

 

Le terme «bars» ne correspondrait pas aux mesures mais serait une métaphore pour parler des barres de xanax. A l’origine ce médicament est prescrit à des fins médicales pour lutter contre l’anxiété. Néanmoins, en dehors de tout contrôle médical et surdosé il permet à ses adeptes de planer et a donc l’effet d’une drogue. Une barre de xanax contiendrait 4mg de produit, et vaudrait environ 1300 dollars. Pour huit barres cela reviendrait donc à 10 4000 dollars ( 8 barres X 1300$ (valeur d’une barre) = 10 400$), soit la somme avancée par Chief Keef dans sa line.

 

Barres de XANAX

Barres de XANAX

 

De plus «yeah I’m Tennessee», serait une dédicace à ses amis 8Ball et MGJ cités plus loin dans le couplet qui sont originaires du Tennessee. En effet dans son couplet , ce dernier  rajoute «Got the juice like Juicy J, got 8 balls like MJG». «8 balls» – en plus d’être une référence à ses amis – équivaut à environ 3 grammes de cocaïne aux Etats-Unis. Ainsi la métaphore polémique et celle-ci seraient liées et sont situées toutes deux dans le champ lexical de la drogue. Rick Ross avait d’ailleurs fait le même jeu de mots dans son titre 9 Piece il rappait «MJG bitch I got 8 balls».

 

 

 

La réaction de la maison de disque de Gradur

 

Du côté de la maison de disque on s’amuse de cette polémique .«Les Américains ont le privilège de ne pas être forcés de cacher leur réussite. Dans le hip-hop, historiquement aux Etats Unis, la fierté de faire de l’argent en rappant est culturelle. Chief Keef et son manager se sont amusés du ridicule de la traduction à la française des paroles et de certaines réactions du net(…)Le public jugera à sa convenance de la qualité de la musique» déclare Alexandre Kirchhoff boss du label Millenium Barclay où Gradur est signé. Après cette interprétation de la phase qui est différente de celle qui a fait le buzz ce week-end sur le net chacun se fera son idée sur le sujet.

 

Comments

comments

D'autres actualités à découvrir...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>